Sélectionner une page

La charte de la chatte, l’article du jour va porter sur les bonnes pratiques autour de la vulve. Organe complexe, au tempérament sulfureux, trop souvent délaissé sur le bas côté, je vais vous délivrer quelques informations à son propos pour mieux cerner sa personnalité bipolaire.

L’utérus

L’utérus est la colonne vertébrale de l’appareil permettant la reproduction de l’espèce. C’est un muscle forme de Doritos. Cavité disposée séparée en deux moitiés, la première surplombant la seconde s’appelle le corps de l’utérus. La seconde beaucoup moins évasée mais beaucoup plus connue est le col de l’utérus.

Le rôle de l’utérus est celui d’un parking à embryon après une fécondation réussie. Il va se déformer au fur et à mesure que le petit monstre de vie se développera en son antre.

Comme l’huître le col de l’utérus va libérer des perles blanches qui permettront de lubrifier le vagin son voisin du dessous. Il permet aussi de former des défenses contre les envahisseurs indésirables comme les infections.

Le vagin

Le vagin, situé donc juste en dessous du col de l’utérus va lui permettre le bon écoulement des perles blanches et la bonne évacuation des règles. C’est lui qui accueille en cas de coït hétéro, le pénis et l’entrelace langoureusement et en cas d’accouchement ouvre les portes au nouveau-né. Le vagin avec ses pouvoirs de flexibilité pourra s’adapter en toutes circonstances aux divers bouleversements environnementaux (ou presque) et sa flore lui permettra de se combattre face encore aux divers dangers externes. Un super soldat.

La vulve

La vulve nous permet de nous intéresser aux organes génitaux externes chez la femme car il n’y a pas que des organes internes chez celle-ci. Si on la décompose on obtient :

  • L’entrée du vagin
  • Les grandes lèvres
  • Les petites lèvres
  • L’urètre
  • L’orifice
  • Le clitoris

Les grandes lèvres

Premiers socles de défense, en contact direct avec l’extérieur, les grandes lèvres ont pour mission de protéger leurs petites sœurs. Attention aux protections hygiéniques et soins que vous appliquez sur elles. Elles sont sensibles et peuvent être irritées facilement et gonfler, n’hésitez pas à tester et à vous renseigner sur les produits qui les respectent le mieux, cela vous évitera des démangeaisons désagréables.

Les petites lèvres

Protégées par leurs grandes sœurs les petites lèvres viennent couvrir l’urètre, l’entrée du vagin et le clitoris. Elles aussi peuvent se gonfler mais pour aider à l’activité sexuelle.

Le périnée

Pilier de l’anus et du bassin ainsi que de l’appareil génital en général, le périnée joue un rôle clé chez la structure corporelle féminine. Il permet également de contrôler les déjections urinaires. Lors de l’accouchement la femme va faire appel à lui de façon tellement prononcée qu’il faudra des séances de réhabilitation pour le maîtriser à nouveau. Un rouage solide que l’on découvre généralement lors de la grossesse.

Le clitoris

Clitoris ? Vous avez bien dit clitoris ? Déjà évoqué dans un article dédié au plaisir de la femme, ce petit bout rempli d’émotions ne se veut plus tabou et c’est tant mieux. Il se gonfle quand le désir se fait sentir telle une rose éclatante à la rosée.

Conseils de vulve

Sous-vêtements et vêtements

Laissez la respirer la nuit ! Libérez-vous des sous-vêtements la nuit pour la laisser prendre l’air et s’aérer correctement. Et si vous n’êtes pas du genre à quitter votre pyjama, optez pour le coton. Pareil de jour, le coton sera un allié de choix et couleur blanche naturelle pour éviter que des produits de teinture et des matières moins agréables empêchent votre vulve de respirer et d’être irritée.

Tout comme les sous vêtements évitez les maillots près du corps, gardez les seulement pour les pratiques sportives. Pour l’été limitez le port du maillot de bain humide au minimum.

Épilation et rasage

Premier geste qui peut sauver des désagréments, le gommage. Attention à gommer uniquement le pubis, ne jamais s’aventurer dans les zones plus sensibles.

Un coup de prévoyance en hydratant la peau la veille n’est pas de refus. Mise en garde, ne touchez pas aux délicates lèvres.

Viens maintenant le tour de sortir la débroussailleuse ou tout autre outil tranchant.

Tout d’abord le rasoir, pour un rendu sans bavure et un rien de temps. Seul bémol la repousse, qui devient super, super rapide. Un petit gel douche pour faire glisser le tout est aussi recommandé.

La crème dépilatoire, même bénéfices et inconvénients que le rasoir mais attentions aux peaux sensibles.

La fameuse cire maintenant, la solution pour un confort longue durée mais au prix d’une douleur plus ou moins aiguë selon les corps. Déléguez la tâche peut être une bonne solution si vous vous sentez pas capable d’arracher la bande vous même.

C’est sur cette note poilue que se clôt l’épisode du jour. Dernière attention, si vous avez quelconque douleur, gêne, peur foncez voir votre médecin il vous rassurera et vous conseillera. Et si vous n’avez pas confiance en lui ou si vous n’êtes pas à l’aise, changez demander à votre entourage s’ils n’ont pas des bons tuyaux. N’hésitez pas à suivre Scoubidoxy sur les différentes plateformes Twitter, Instagram, Facebook pour être au courant de mes derniers articles ! Prenez-soin de vous et vos organes, bisous sur vos rondelles !